EDITO, LE POURQUOI DU COMMENT...

Les mots pour le dire...

Je suis passionnée de design et de cuisine en général, de nourriture et de belles choses en particulier.

La contemplation est une activité qui nourrit mes sens, et surtout mes envies dans mon travail. 
Les souvenirs d'enfance, la curiosité pour les autres sont aussi mes moteurs. 
Mes grands-parents tenaient une boutique d'arts de la table et décoration à Limoges, et adoraient recevoir la famille, les amis.

Enfant je souhaitait devenir cuisinière où pâtissière, un métier dans ma famille qu'on ne souhaitait pas pour ses enfants, pas à la mode, pas valorisé non plus.

Le food design n'existait pas et n'était pas enseigné, c'étaient les années 90 (je te vois sourire , oui tu peux calculer mon âge..).





Quand je suis devenue designer, j'ai dessiné des arts de la table, du linge de maison, créé des bijoux, des tendances. Je voulais être dans l'univers de la maison, du chez soi, du bien être. 
Et je faisait aussi beaucoup de cuisine chez moi! 

CÔTÉ CUISINE ?

Point de foin ni de starisation des chefs cuisiniers et pâtissiers, encore moins des producteurs.
On se pâmait à propos de Philippe Starck dans les diners parisiens, et tous les grands designers de mobilier, Jean Nouvel et les grands de l'architecture.
Les grands cabinets de tendance ne parlaient pas non plus de la "food". Rien.

A côté il y avait les chefs étoilés, Robuchon, Bocuse, Lenôtre où Ladurée, point.

La cuisine moléculaire avec l'avancée des technologies a montré des possibles en cuisine. 
Feran Adria, le plus grand chef du monde au début des années 2000 a stupéfait tout le monde, on n'avait pas imaginé ça, rien vu venir.
Des sculptures qui se mangeaient, à croire d'ailleurs que ce n'était pas comestible, si? Les assiettes arrivaient avec des choses colorées, évaporées, brumeuses, avec une panoplie de textures jamais vues et surtout jamais goûtées. En France, c'est Thierry Marx qui la divulgua avec excellence.

La cuisine devint un spectacle. On commença à MONTRER. Les chefs ont ouvert leurs cuisines, parlé de leurs producteurs, de leur travail, fait passer des messages. On a tous aimé ça. Pourquoi? Parce que c'est en NOUS. 

Surtout pour nous autres français. C'est notre patrimoine (oui je sais elle est facile). Mais ne nous trompons pas, écoutons chacun dans son rapport à la cuisine, c'est de la paysannerie qui en ressort. La tartine du pain de 5 livres, le poulet dans le vieux four hors d'âge, la tarte avec les pommes du jardin...tous, nous avons ces souvenirs que nous chérissons.


Aujourd'hui les pratiques alimentaires ont évolué. On s'est enfin rapprochés de nos souvenirs de campagne, communs à tous. Les circuits cours, les petits producteurs, les potagers sont désormais en explosion. La cuisine invente avec ce qu'on a près de nous, en polluant moins, en retrouvant notre passé, sans esbroufe, mais si créative, si riche en sens. 







ET CÔTÉ TABLE ?

Je repense à mon enfance, à tout ce que j'aime aussi aujourd'hui en déco, et que j'aime utiliser pour créer des tables de réception chez soi. 
Des thèmes variés, automne, potager, désert, Noël....de mises en scène de table pour vous amuser à refaire et vous inspirer chez vous.
Je vous propose des tutos de décoration gourmandes inédites, mais aussi des recettes faciles à présenter avec les thêmes.






Ce blog, il est pour vous, expérimentez, amusez-vous, posez -moi vos questions!

Bonne lecture, 
Merci d'être là.

Carole












Commentaires

  1. Original délicat et gourmand ! Miam ❤ Une belle histoire racontée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton commentaire. J'espère que la suite de mes histoires gourmandes
      te plairons tout autant.

      Supprimer

Publier un commentaire

Je commente, et je m'inscris pour recevoir chez moi le super tuto de Germain, pour faire du glaçage royal sur sablés, YESS!

Articles les plus consultés